Les taxis verts tiennent la route en France

transport

250 euros d’aides pour les entreprises souhaitant passer aux carburants alternatifs, le gouvernement a apporté un bonus à ses batteries de mesures destinées à réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Les professionnels restent sceptiques et dubitatifs, malgré cette aide  très généreuse. Ces professionnels du taxi doutent pour plusieurs raisons que voici.

Contribution des taxis à la pollution ?

Pointer du doigt les taxis et les désigner comme premier responsable de la pollution à Paris n’a pas de sens. Malgré tout, les professionnels du secteur multiplient les mesures pour réduire leur le taux de carbone émis par ces véhicules lors de leurs voyages. Les taxis sont en tête de liste des véhicules de transports polluants, du moins dans la ville de Paris. Afin de remédier à cela, les sociétés de transport ont acquis plus de 1 200 taxis dotés d’une motorisation hybride, dont 800 Green Cabs pour le groupe G7. Parmi les mesures en faveur de l’écologie, on notera la mise en place d’ un service de motos-taxi urbain

Un véhicule hybride réduit les émissions de CO2, mais cette réduction n’a que peu d’influence sur la concentration de particules dans Paris intra-muros.

Si les automobilistes laissaient leur voiture au profit des transports en commun ou des taxis, on verrait une diminution conséquente des soucis liés aux gaz à effet de serre! En effet les chauffeurs de taxis disposent, pour la plupart, de véhicules récents beaucoup moins polluants en moyenne, par rapport aux véhicules de particuliers, plus anciens. D’autre part en profitant de voies réservées, le taxi effectue plus sereinement ses trajets.

Infrastructures problématiques

L’absence de bornes de recharge rapide peut poser des problèmes dans des villes tels Paris. Les fédérations et collectifs de taxis ont signalé un besoin de revoir la TVA sur ce genre de problème.

Les taxis bleus ont lancé il y a quelques années déjà une grande campagne de communication sur

Le  respect des normes écologiques a incité de nombreux gouvernements à entamer des mesures radicales au niveau du transport. Dans un futur proche, la France prévoit 20%  de voitures hybrides parmi celles qui circulent dans les grandes agglomérations. Le groupement  G7 assure préparer la mise en service de 1800 Green Cab, véhicules émettant un minimum en termes de gaz à effet de serre.

  • Les taxis bleus, taxis G7 motorisés par des modèles hybrides, les VTC Green Tomato Cars ainsi que certaines entreprises de navettes aéroport sont concernés par ces taxis.
  • A Londres, on distingue également des greens tomato cars et les taxis à hydrogène
  • A New York : les gouvernants de la grosse pomme envisage sérieusement de transformer ses fameux taxis jaunes en greencab, des véhicules qui existent déjà.

green-taxi

Conclusion

Les taxis écologiques seront bientôt en circulation à Paris, en Amérique ou en Asie. L’objectif premier de ces taxis est d’assurer un transport optimisé pour les  clients. Si le scepticisme gagne du terrain et met en doute l’efficacité des mesures, on peut tout de même souhaiter que ces mesures aboutissent, pour le bien de tous, notamment des transporteurs soumis aux contraintes régulières.

Laisser un commentaire